Logo prefecture
Rechercher dans
Manche et mer du Nord : La gendarmerie maritime, engagée en mer dans le cadre de la lutte contre le COVID19
Manche et mer du Nord : La gendarmerie maritime, engagée en mer dans le cadre de la lutte contre le COVID19
20 avr. 2020

Du 02 au 04 avril 2020, le patrouilleur côtier de gendarmerie maritime (PGC) Aramis était déployé dans l’Ouest Cotentin pour une mission de police de la navigation.

La gendarmerie maritime, formation spécialisée de la gendarmerie nationale, participe au dispositif national de lutte face à la crise sanitaire COVID-19. « En conservant un engagement maritime en mesure de conduire les missions de secours en mer et la protection des installations de défense, le dispositif de la gendarmerie maritime de la Manche et de la mer du Nord s'inscrit également autour de l’application des différents décrets et arrêtés qui concernent le Covid-19 visant au respect de l’application des consignes d'intérêt public » précise le colonel Ronan Guillemot – commandant le groupement de gendarmerie maritime de la Manche et de la mer du Nord.

Dans le cadre de l’application des mesures sanitaires en mer comme à terre, les gendarmes maritimes du groupement de la Manche et de la mer du Nord réalisent des patrouilles en permanence. Ces patrouilles agissent du littoral pour en interdire l’accès, jusqu’au large pour contrôler les éventuelles infractions au décret interdisant les activités de plaisance, de tourisme ou de loisirs nautiques en cette période de confinement comme l’a rappelé la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord*.

 

Focus : à bord du PGC Aramis, vendredi 03 avril 2020

L’Aramis est en mission de surveillance maritime au large de Granville et autour des îles Chausey dans le cadre des mesures de restriction de circulation suite à la pandémie COVID19. Ce jour-là, le patrouilleur n’a constaté aucune infraction. Aucun plaisancier à l’horizon, seuls les pêcheurs étaient présents sur zone grâce à des dérogations données par la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord. « Nous pouvons constater avec satisfaction que les consignes relatives aux déplacements sont bien intégrées par l’ensemble des acteurs du monde de la plaisance sur cette partie de la façade » explique le lieutenant Pierre-Edouard Dolou, commandant du PCG Aramis. « Il est pour autant nécessaire de rester attentif avec le retour des beaux jours et les conditions météorologiques favorables à la navigation afin qu’ils ne soient pas synonymes de relâchement. Nous restons pleinement mobilisés et nous continuons de veiller à faire appliquer les consignes tant que la situation sanitaire l’exigera, pour la sécurité de tous » précise-t-il.

La préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord ainsi que les unités de l’Etat agissant quotidiennement au service des Français dans le cadre de l’action de l’Etat en mer sont toujours mobilisés. Comme tous les services de l’Etat, nous nous sommes adaptés pour conduire ses missions prioritaires, de jour comme de nuit, 7 jours sur 7, dans le contexte actuel et en application des mesures du ministère des Solidarités et de la Santé pour lutter contre la propagation du virus.

 

La gendarmerie maritime en Manche et mer du Nord, ce sont :

- 1 groupement à Cherbourg pour le commandement opérationnel de la zone ;

- 2 compagnies au Havre et à Calais pour le commandement tactique ;

- 4 pelotons de sûreté maritime et portuaire (PSMP) à Cherbourg, Le Havre, Calais et Dunkerque ;

- 3 vedettes de surveillance maritime et portuaire (VSMP) basées à Cherbourg, Le Havre et Dunkerque ;

- 3 brigades de surveillance du littoral à Cherbourg, Caen et Boulogne-sur-Mer ;

- 2 patrouilleurs côtiers de la gendarmerie maritime (PGC) Athos et Aramis basés à Cherbourg ;

- 4 vedettes côtières de surveillance maritime (VCSM) basées au Havre, à Dieppe, à Boulogne-sur-Mer, et Dunkerque.

 

 

* Conformément au décret n°2020-370 du 30 mars 2020 complétant le décret 2020 du 23 mars 2020 portant réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus COVID-19, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord précise que les activités de plaisance, de tourisme ou de loisirs nautiques sont aussi interdites dans la zone maritime française Manche et mer du Nord jusqu’au 15 avril 2020. Ces dispositions ont vocation à lutter activement contre la propagation du virus en restreignant tous les déplacements et à réduire les accidents en mer qui pourraient entraîner une surcharge d’activité dans des services d’urgence déjà fortement sollicités par la pandémie COVID-19. Elles permettent également de préserver les moyens de secours en mer pour les dédier plus spécifiquement à d’éventuelles interventions sanitaires liées à l’épidémie en cours.