Téléchargement

Fichiers en téléchargement

Espace Jeune

Tout savoir sur la mer et sur le préfet maritime !

Dossiers

Exercice international de lutte contre les pollutions maritimes

08/05/2013
Voir le diaporama Exercice international de lutte contre les pollutions maritimes

Dossier de presse à télécharger (lien en bas de la page).

 

La préfecture maritime Manche – mer du Nord a organisé les 15 et 16 mai 2013, au large de Dunkerque, un important entraînement international de lutte contre les pollutions.

Le scénario de l’entraînement prévoyait qu’un pétrolier soit percuté à tribord par un cargo empruntant le dispositif de séparation du trafic du Pas-de-Calais (plus de 80 000 navires chaque année). Le pétrolier n'est plus manœuvrant et finit par perdre une partie de sa cargaison.

La journée du 15 mai a permis à la préfecture maritime de mettre en œuvre son organisation de crise (ORSEC maritime), mais aussi les dispositifs de demande d’assistance mutuelle aux États signataires des accords de Bonn.

Le lendemain, tandis que la préfecture maritime continuait d'assurer la direction des opérations, une vingtaine de moyens nautiques et aériens sont intervenus, sous la coordination des experts du CEPPOL (Centre d'expertises pratiques de lutte antipollution) à bord du bâtiment de soutien, d'assistance et de dépollution (BSAD) Alcyon.

Venus d'Allemagne, de Belgique, des Pays-Bas, de Norvège, de France ou affrété par l'Agence européenne de sécurité maritime, tous ces moyens de lutte se sont exercés à la détection, le suivi, la récupération, la dispersion, le pompage de nappes d'hydrocarbures, matérialisées par du pop-corn pour l'occasion.

L'Abeille Languedoc a effectué le remorquage du pétrolier en difficulté. Des navires de pêche dunkerquois ont également participé à l’entraînement et déployé un chalut spécifique pour la récupération d'hydrocarbures.

Outre la nécessité opérationnelle et technique de ce type d’entraînement, son aspect international est également important pour maintenir les liens qui unissent les différentes autorités maritimes des États riverains de la mer du Nord. En cas de crise, la connaissance mutuelle est un gage d’efficacité et de réactivité.

Conclus en 1969 puis 1983, les accords de Bonn engagent les États riverains de la mer du Nord à assurer une assistance réciproque et à exercer une surveillance en matière de pollution maritime. Allemagne, Belgique, Danemark, France, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède et Union européenne en sont les États signataires.

Tous les dossiers