Logo prefecture
Rechercher dans
Sauvetage de deux embarcations au large de Calais (62)
Sauvetage de deux embarcations au large de Calais (62)
24 oct. 2019

Jeudi 24 octobre 2019 05h44, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord est prévenue par le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez qu'une embarcation pneumatique avec 11 migrants à son bord est en difficulté au nord de Calais. Le SAMU 62, contacté par les migrants, a relayé l’appel de détresse au CROSS.

Le CROSS engage alors l'hélicoptère Dauphin de la Marine nationale stationné au Touquet pour une recherche entre Calais et Dunkerque, la vedette de la douane française Nordet et le bâtiment de soutien et d'assistance métropolitain (BSAM) Rhône de la Marine nationale en déploiement actuellement dans la zone. L'embarcation est relocalisée à 06h25 à 3,5 nautiques (6,5 km) au nord-est de Oye plage.

Les migrants sont pris en charge à bord de la Nordet. A 08h14, les 11 hommes sont pris en charge à Calais par un véhicule de secours et d'assistance aux victimes (VSAV) pour effectuer un bilan santé et par la police aux frontières (PAF62).

A 08h58, le CROSS Gris-Nez est informé par un témoin de la mise à l'eau d'une nouvelle embarcation à Oye plage.

La Nordet, toujours présente sur zone, vient au secours de l'embarcation en avarie moteur. A 10h35, les 19 migrants (12 majeurs et 7 mineurs) sont pris en charge à bord de la vedette de la douane française, sains et saufs et ramenés à Calais où ils sont pris en charge par les pompiers et la PAF62 à 12h36.

Au bilan des opérations, une personne était en hypothermie légère, tous sont sains et saufs grâce à l’efficience et la réactivité des acteurs agissant quotidiennement pour l’action de l’État en mer et la sauvegarde de la vie humaine : la préfecture maritime et son centre des opérations maritimes, le CROSS Gris-Nez, l’hélicoptère Dauphin de la Marine nationale, les bâtiments de la douane française et de la Marine nationale, ainsi que les sapeur-pompiers du Pas-de-Calais, le SAMU et la PAF62.

 

Le prefet maritime de la Manche et de la mer du Nord met en garde les migrants qui envisagent de traverser la Manche, une des zones les plus fréquentées au monde et où les conditions météorologiques sont souvent difficiles (120 jours de vent supérieur ou égal à force 7 en moyenne annuelle par exemple), et donc dangereuse pour la vie humaine.

Si vous êtes victime ou témoin d'un événement de mer, composez le 196 ou trasnmettez l'information sur VHF canal 16.