Logo prefecture
Rechercher dans
Irisation en Manche au large de Boulogne-sur-Mer : déroutement d'un patrouilleur de la gendarmerie maritime
Irisation en Manche au large de Boulogne-sur-Mer : déroutement d'un patrouilleur de la gendarmerie maritime
16 sept. 2019

Lundi 16 septembre 2019 à 12h34, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord est prévenue par le centre opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg de l'observation d'une irisation en surface par un navire de commerce au large de Boulogne-sur-mer (62), à 7 nautiques de la côte (soit environ 13km).

Le CROSS Jobourg alerte alors les navires dans la zone afin qu'ils puissent confirmer cette observation.

Le centre des opérations maritimes (COM) de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord engage en prallèle le patrouilleur côtier de la gendarmerie maritime Athos qui appareille à 14h00 de Boulogne-sur-Mer. Arrivé sur zone à 14h20, l'Athos confirme la présence d'une légère irisation en surface et effectue immédiatement des prélèvements pour faire des analyses complémentaires.

Le COM contacte le centre d'expertises pratiques de lutte antipollution (CEPPOL) de la Marine nationale qui, à la lumière des éléments fournis par l'Athos, déduit la nature probable de l'irisation comme étant un hydrocarbure léger type gasoil. Il préconise ainsi un brassage mécanique afin d'accélérer son élimination naturelle qui a déjà débutée.

La mission sur zone de l'Athos était donc double : évaluer l'étendue de l'irisation (6 nautiques de long pour 1 nautique de large) et effectuer un brassage mécanique de cette nappe d'hydrocarbure léger.

Météo sur zone :

  • Mer 2 (belle - 0,1 à 0,5 mètres de hauteur de vague - selon l'échelle de Douglas)
  • Vent de secteur Ouest
  • Vitesse du vent 5 noeuds